Artistes

QUATUOR SINE NOMINE
23.07.2021
Depuis ses succès au concours d’Evian en 1985 et au concours Borciani à Reggio Emilia en 1987, le Quatuor Sine Nomine, établi à Lausanne (Suisse), mène une carrière internationale qui le conduit dans les principales villes d’Europe et d’Amérique, notamment à Londres (Wigmore Hall), à Amsterdam (Concertgebouw) , à New York (Carnegie Hall), ou encore au Mozarteum de Salzburg . Parmi les personnalités qui ont marqué les quatre musiciens, il faut citer Rose Dumur Hemmerling, qui leur a communiqué sa passion et les a sensibilisés à la grande tradition du quatuor à cordes, le Quatuor Melos ainsi que Henri Dutilleux, dont la rencontre, lors de l’enregistrement de son œuvre Ainsi la Nuit chez Erato, a été particulièrement enrichissante.La vie de l’ensemble s’enrichit constamment grâce à des collaborations régulières avec d’autres musiciens. Des liens étroits se sont noués avec quelques quatuors, dont le Quatuor Vogler à Berlin et le Quatuor Carmina à Zurich.Le Quatuor Sine Nomine possède un vaste répertoire, de Haydn au 21e siècle, sans négliger des œuvres moins jouées comme l’octuor d'Enesco. Il a créé plusieurs œuvres contemporaines qui lui sont dédiées. À part les grands classiques (l’intégrale de Schubert chez Cascavelle et celle de Brahms chez Claves), les quatuors d’Arriaga et des œuvres de Turina (aussi chez Claves), sa discographie comprend également les quintettes pour piano de Furtwängler (Timpani) et de Goldmark (CPO).Parallèlement au quatuor, chaque membre développe une intense activité pédagogique dans les Hautes Ecoles de la région (Hemu, hem Ge). De plus, le quatuor assure la direction artistique de l’Orchestre des Jeunes de la Suisse Romande depuis 2012. Le Quatuor bénéficie du soutien de la Ville de Lausanne et de l’État de Vaud. Depuis 1994, l’Association des Amis du Quatuor Sine Nomine contribue au développement de sa carrière, notamment à l’étranger. L’ensemble est fondateur et directeur artistique du Festival Sine Nomine depuis sa création en 2001.
Le Quatuor Sine Nomine a choisi d’être appelé "sans nom" pour symboliser son désir de servir tous les compositeurs et les oeuvres qu’il interprète.

Camille Thomas
24.07.2021
Un optimisme, une vitalité et une joyeuse exubérance sont quelques-uns des traits marquants de Camille Thomas. La jeune violoncelliste franco-belge, qui a signé chez Deutsche Grammophon en avril 2017, connaît le pouvoir de rassemblement de la musique, cette capacité à unir les individus de divers pays, cultures et origines. Elle se nourrit dans son art fascinant d’une passion pour la vie et d’une volonté d’ouvrir le cœur de ses auditeurs aux merveilles émouvantes de la musique classique. « Je crois fermement, dit-elle, que la musique a le pouvoir d’élargir le cœur, de faire sentir les choses avec plus d’intensité. Elle donne espoir pour la beauté et la grandeur de l’âme humaine. »
Camille Thomas est née en 1988 à Paris. Elle commence le violoncelle à quatre ans et fait des progrès si rapides qu’elle se retrouve bientôt élève du renommé Marcel Bardon. En 2006, elle part à Berlin pour se perfectionner au Conservatoire Hanns Eisler avec Stephan Forck et Frans Helmerson. Elle poursuit sa formation au Conservatoire Franz Liszt de Weimar, en troisième cycle, avec Wolfgang-Emanuel Schmidt. Avant même d’achever sa formation musicale, elle débute dans des salles prestigieuses – à Gaveau, au Théâtre des Champs-Élysées, au Victoria Hall de Genève, au Centre musical de Jérusalem – et elle est immédiatement invitée à revenir. La maturité de son art lui permet de briller également à plusieurs concours. Elle fait sa percée internationale en février 2014, lorsqu’elle est sélectionnée dans la catégorie « Révélation soliste instrumental » aux 21e Victoires de la Musique. Huit mois plus tard, elle est New Talent of the Year au Concours de l’Union européenne de radio-télévision. Elle est ensuite choisie comme « Jeune soliste de l’année 2016 » à la soirée C’est du Belge, organisée conjointement par la RTBF et Paris Match, et en janvier 2018 elle figure sur la prestigieuse liste de Forbes « 30 under 30 ».

Marie-Claude Chappuis
25.07.2021
Marie-Claude Chappuis fait ses études de chant au Con­serva­toire de Fri­bourg puis au Mo­zar­teum de Salz­burg où elle obtient le prix d’excel­lence pour sa virtuosité. Après un pas­sage en troupe à l’Opéra d’Innsbruck (sous la direction de Brigitte Fassbaender), elle se produit d’Eu­rope en Asie sur les scènes les plus prestigieuses.
Elle collabore avec des chefs de renom tels Harnoncourt, Gardiner, Chailly, Muti, Altinoglu, Bolton ou Metzmacher et se produit sur les scènes des plus prestigieuses maisons d’opéra (Salzbourg, Madrid, Berlin, Ravenne, Genève ou encore Leipzig.)
Sa déjà riche discographie comprend notamment La Passion selon Saint Matthieu avec Riccardo Chailly (Decca), La Clemenza di Tito (Annio) avec René Jacobs (Harmonia Mundi, enregistrement nommé aux Grammy Awards), Idomeneo (Idamante) avec Nikolaus Har­non­court (DVD), laBrockes-Passion de Telemann (Prix du Midem 2009), Pygmalion de Rameau avec Les Talens Lyriques et Christophe Rou­sset (Aparte, 2017), le Requiem de Mozart avec le Freiburger Barockorchester et René Jacobs (Harmonia Mundi, 2017), un album solo avec le luthiste Luca Pianca ("Sous l’empire d’Amour", Deutsche Harmonia Mundi, 2017), La 9ème de Beethoven dirigée par Giovanni Antonini (Sony Classical 2018) ainsi qu’un disque de chants populaires suisses.

CHRISTIAN CHAMOREL
24 – 25.07.2021
Musicien « vif et éloquent » (Diapason), « parfait styliste » au jeu « jubilatoire et orchestral » (Classica), Christian Chamorel est l’un des rares pianistes suisses romands dont le rayonnement dépasse les frontières du pays. Son engagement pour le lied et la musique de chambre en fait un partenaire artistique très recherché, avec en prime un sens aigu du partage et de la communication salué par tous les publics. Invité de festivals prestigieux (Menuhin Festival, Sommets Musicaux de Gstaad en Suisse, Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, Klavierfestival Ruhr, Schloss Elmau en Allemagne, Musicales du Golfe, Lisztomanias, Festival de Musique de Menton en France, Istituzione Universitaria dei Concerti à Rome), il se produit également aux Etats-Unis, au Canada, au NCPA de Pékin, aux Musashino Hall et Kioi Hall de Tokyo, au Konzerthaus de Berlin, au Prinzregententheater de Munich, à la Tonhalle de Zurich, au Wigmore Hall de Londres et au Victoria Hall de Genève. Christian Chamorel entreprend ses études au Conservatoire de Lausanne où il obtient à 17 ans une « Virtuosité » avec félicitations du jury dans la classe de Christian Favre, avant de compléter sa formation à la Hochschule für Musik und Theater de Munich auprès de Gerhard Oppitz, obtenant un diplôme de soliste en 2004. En Mai 2006, il obtient un second diplôme de soliste à la Musikhochschule de Zurich auprès de Homero Francesch. Lauréat de plusieurs concours internationaux (Gian Battista Viotti à Vercelli, Beethoven de Vienne, José Iturbi de Valencia, Société des Arts de Genève), il joue avec des phalanges telles que l’Orchestre de Chambre Fribourgeois, l’Orchestre Symphonique de Berne, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre Symphonique de Drummondville (Québec) ou les Frankfurter Solisten. Ses enregistrements dédiés à Liszt, Mendelssohn, Franck ou récemment Mozart ont été salués par la presse internationale, avec notamment deux nominations comme meilleur CD de l’année aux « International Classical Music Awards ».
| presse | contact | soutiens |
présentationprogrammeartistespratiquesoutiensbilleterie